Archives de catégorie : Colloque 2005

Suivi des dossiers ministériels

Secteur 09 (Électro-mécanique) : Les SPECs ont été publiés. Aucune épreuve ministérielle n’est planifiée pour l’instant.

Secteur 11 (Fabrication mécanique) : Quelques épreuves ministérielles demandaient certains ajustements. Pour ce faire, M. Decoste a rencontré l’équipe de rédacteurs en octobre 2005. La diffusion des épreuves est prévue pour janvier 2006.

Le programme 5223 Techniques d’usinage pourrait faire l’objet d’un état de situation approfondi en 2006. Un comité sectoriel s’est manifesté dans ce sens. Une rencontre pourrait avoir lieu au début 2006.

Le DEP en Conduite de machines industrielles : les travaux sont pratiquement terminés.

Les ASPs Fabrication de moules, Matriçage et Outillage : aucune date n’est déterminée pour l’implantation. Les coûts étants importants, cela retarde le processus.

Le programme 5260 Mécanique industrielle de construction et d’entretien : Temps d’arrêt jusqu’au fêtes. Les épreuves ministérielles devraient être prêtes en janvier 2006.

Les ASPs en Mécanique d’entretien sont maintenus pour l’instant. L’étude auprès des entreprises est complétée et validés auprès de celles-ci. L’avenir s’annonce toutefois sombre pour le maintien de ces programmes.

Un projet de 2 DEPs (Électro-mécanique et Mécanique industrielle) en moins de 3 ans sera mis de l’avant. Il n’y a aucune intention de fusionner ces 2 programmes. Ce projet sera implanté par les commissions scolaires sur une base volontaire.

Un participant a noté une correspondance de quelques modules entre le programme Mécanique industrielle et celui de Soudage-montage. Il s’interrogeait sur la possibilité d’élaborer un projet. Les répondants du Ministère se sont montrés ouvert aux discussions.

Pour ce qui est du dossier de la reconnaissance d’acquis en Techniques d’usinage, les travaux sont suspendus parce que le responsable de la commission scolaire a été affecté à d’autres dossiers.

 

Yvan Guilbault


Colloque 2005

Shawinigan


Album photo Colloque 2005

Yvan Guilbault


Merci à tous

Les 13 14 15 octobre dernier s’est tenu le 22 colloque annuelle de l’Association, qui fut encore un grand succès. M. Luc Tousignant M. Luc Roberge appuyés par leur équipe ont su nous présenter une activité à la hauteur de nos attentes. Je tiens à les remercier pour leur travail et leur implication. Lors de l’assemblée générale, les membres ont élu les personnes suivantes sur le conseil d’administration 2005 2006 : Mme. Amélie Chiasson, M. François Morin, M. Patrice Potvin, M. Yvon Boisvert et M. François Rossignol. Félicitations à vous pour votre nomination et merci à vous tous pour votre participation au sein de l’Association.

Je m’en voudrais de ne pas souligner la contribution des directeurs de l’association soit : M. Letaïef Ellamine, M. Yves Jacques, M. Claude Lamoureux, M. Bernard Blackburn, M. Ghyslain Gravel, M. Yvan Guilbault et M. Luc Tousignant, sans oublier les directeurs sortants : M. Bertrand Péloquin qui a siégé au conseil d’administration depuis plus de 10 ans, M. Denis Leblanc et M. Alain Laflamme. Merci à vous tous pour votre travail au sein de l’Association.

J’ai décidé de ne pas solliciter de nouveau mandat. Je suis très fier d’avoir fait partie du conseil d’administration de l’Association pour les enseignantes et enseignants en Mécanique Industrielle du Québec et c’est avec regret que je quitte le conseil d’administration. Soyez assurés que je continuerai à travailler pour l’Association et pour le développement de la mécanique industrielle au Québec. Je suis convaincu que le nouveau conseil d’administration sera à la hauteur et je les assure mon entière collaboration. Je vous remercie tous de m’avoir fait confiance pendant toutes ces années, merci.

Mario Binette


Un colloque de grande classe

Au nom du ministère de l’Éducation, du Loisir et du Sport, mon collègue René Brisson et moi-même tenons à féliciter chaleureusement les organisateurs du colloque 2005 de l’APEMIQ, pour l’accueil reçu et la qualité des activités retenues. Ces activités nous ont permis d’apprécier une superbe région de notre belle province. Dans le cadre de nos fonctions respectives, il nous est toujours agréable de rencontrer les membres de l’APEMIQ afin d’échanger sur les différents sujets reliés au grand secteur de la mécanique industrielle. Une fois de plus, le colloque de Shawinigan nous a permis de cotoyer des professionnels engagés et passionnés ayant à coeur le développement de leur secteur. Soyez assurés que nous prenons bonne note des commentaires reçus lors de ces rencontres.

Pour les membres intéressés, voici le texte de l’allocution présentée lors de l’ouverture du colloque 2005.

« Le thème du colloque, La formation, un monde en évolution, ne pouvait être plus actuel. En 1986, l’approche par compétences fut choisie par le ministère de l’Éducation pour développer les programmes d’études en FPT afin de former les futurs travailleurs. Depuis ce temps, les enseignantes et les enseignants ont été les principaux piliers de l’implantation, de l’application et du développement des compétences professionnelles et techniques. Le haut taux de satisfaction des employeurs vis à vis des finissants des différents programmes de formation témoigne de la qualité du travail accompli en matière de développement des compétences.

Aujourd’hui, en raison de la complexité des situations actuelles, en grande partie provoquée par un milieu du travail confronté à une concurrence sans précédent, il est difficile d’être compétent en agissant seul dans l’exercice de sa fonction de travail. Pour agir avec compétence dans nos interventions, il faut, en plus de mobiliser ses ressources internes, faire appel à des ressources externes. Ces ressources externes doivent être à la fois accessibles et utilisables par les personnes en place. Comme tous les autres métiers et professions, le métier d’enseignante et d’enseignant en formation professionnelle et technique subit cette profonde mutation. Peu importe le domaine d’expertise que l’on possède, le champ d’application ou le secteur de formation, on doit maintenant chercher à développer une compétence collective à l’intérieur d’une équipe d’enseignants, oeuvrant dans une centre de formation ou dans un collège. Coopérer entre différents métiers autrefois très distincts, maintenant entrecroisés, est devenu nécessaire. Le développement d’une telle compétence collective passe par une réelle coopération entre les membres de l’équipe et la création de réseaux externes de contacts et d’informations. Cette coopération permet de s’ouvrir vers d’autres façons de faire, d’expérimenter diverses stratégies d’enseignement, d’augmenter l’efficacité des ses interventions pédagogiques, en d’autres mots d’élargir son champ de vision afin d’actualiser sa propre compétence.

L’APEMIQ est un outil important dans la mise sur pied de cette coopération, nécessaire au développement de la compétence collective d’une équipe multidisciplinaire. Cette association a permis de réunir, au cours de ces vingt quelques années d’existence, une somme importante d’expertises, dans plusieurs domaines d’application en mécanique industrielle. Elle demeure un lieu privilégié de rencontres et d’échanges pour les nombreux intervenants des différents secteurs gravitant autour de la mécanique industrielle.

Je termine en remerciant tous les membres de l’association, en particulier ceux du comité organisateur du colloque de l’APEMIQ, des enseignants bénévoles et engagés, soucieux du développement de leur profession, de leur domaine pour l’excellence de leur travail et de leur implication professionnelle. »

Au plaisir d’échanger à nouveau.

Régis Décoste


Un message du comité organisateur

Comme vous le savez tous, Shawinigan vous accueillera en octobre 2005 pour le 21 ième colloque de l’APÉMIQ. Toute l’organisation est en action pour faire de ce colloque un événement qui ne vous laissera pas indifférent. Vous serez sûrement impressionnés par les sites retenus pour les différentes activités. L’exposition industrielle sera tenue dans la magnifique salle d’exposition de la Cité de l’Énergie, celle-ci étant une salle musée qui abritait auparavant la première aluminerie au Canada. Ce site d’exposition accueille les plus grandes œuvres canadiennes et sera l’hôte de nos exposants. Vous êtes donc conviez à venir assister à la rencontre avec nos exposants lors du cocktail qui suivra les cérémonies d’ouverture.

Des visites industrielles feront aussi partie du menu proposé. Celles-ci se déroulerons dans des entreprises dont nous ne pouvons présentement dévoiler les noms (il faut garder le piment pour le souper) saurons vous éblouir et vous intéresser au plus haut point. Dans un deuxième temps, il ne faut surtout pas négliger les ateliers qui suscitent beaucoup d’intérêt pour tous les participants. Cette année, il y aura des ateliers d’information d’une durée de 2 heures, ceux-ci traiteront des sujets ayant rapport avec votre vie professionnelle au quotidien et à vos questionnements de tous les jours. À cela seront jumelés des ateliers de formation d’une durée de 4 heures, qui auront comme objectif d’approfondir vos connaissances dans certains domaines et de répondre à vos questions. De plus nous souhaitons implanter un atelier d’échange sur les méthodes et instruments pédagogiques utilisées en fabrication mécanique, le sujet étant « la production en série » vous êtes tous invité à participer à cet atelier en préparant du matériel d’échange. Le succès de ce dernier sera indéniable si tous contribuent à sa réalisation.

Sous le thème « La formation un monde en évolution », le 21 ième colloque se veut ouvert sur tous les domaines reliés à l’industrie, traitera de divers sujets, la vibration, les matériaux, les instruments de coupes, les procédés et leurs applications. Que ce soit dans votre vie professionnelle ou dans votre vie personnelle, nous désirons répondre à vos attentes. Vos suggestions sont les bienvenues et si un sujet nous a échappé, nous seront heureux d’y apporter une attention particulière.

Comme à l’habitude, nous avons aussi prévu des activités pour les participants et leur conjoint, visite touristique, dégustation de vin et fromage ainsi qu’une visite de La cité de l’énergie, où du haut de sa tour, vous pourrez contempler la Mauricie dans toute sa splendeur d’automne. L’invitation est donc lancée à tous et nous espérons vous rencontrer cet automne.

Luc Tousignant

Directeur APÉMIQ


Shawinigan…une ville à visiter!

L’air champêtre et le visage accueillant, la cité de l’Énergie dans la ville et la promenade sur le bord du Saint-Maurice, ne sont que quelques unes des attractions à découvrir à Shawinigan…

La Ville de Shawinigan est absolument charmante à visiter. La promenade qui longe le Saint-Maurice juste en face de l’hôtel fera la joie des marcheurs, patineurs et cyclistes. Pour casser la croûte, il y a de sympathiques petits restos et cafés ainsi que de charmantes boutiques. La région de la Mauricie est à découvrir. Elle cache de beaux endroits paisibles et accueillants. Venez prendre un temps de repos pendant que les conjoints sont au colloque de l’APEMIQ (les 13, 14 et 15 octobre prochain). Peut-être vous laisserez vous aussi tenter par les bons soins du centre de santé de l’hôtel. Tout un programme vous est offert en plein cœur de la fête des couleurs d’octobre. C’est un rendez-vous.

Nathalie Laflamme